ÉCART PRODUCTION

Pierre Filliquet

8 DVDPF600Depuis les paysages du Japon jusqu’à la forĂŞt rhĂ©nane, en traversant l’une des plus importantes salle de concert rock de France, il s’agit Ă  chaque fois de comprendre un lieu, de percevoir l’intelligence des ambiances. Au grès des rencontres et des collaborations, des objets hybrides se sont construits en utilisant la vidĂ©o, la photographie, les sons, la programmation informatique … PF

Contenu du dvd :

Prise de vue, vidĂ©o 20’, 2006, images, montage et rĂ©alisation Pierre Filliquet, B.O : Le plus simple appareil, Production : DRAC Alsace, Agence Culturelle d’Alsace, Pierre Filliquet.
En regardant quelques prises du vues, 2006, Le plus simple appareil, production : Le plus simple appareil.
Nihon, cd-rom aléatoire 2006, photographies Pierre Filliquet, computérisées par Servovalve, production : Pierre Filliquet, Servovalve
Les sources de l’aube, vidéo 13’, 2006, images, montage et réalisation Pierre Filliquet, B.O : Vincent Robert, graphisme Loïc Robine, production : Autour de la terre, Pierre Filliquet.
Echoes, 2005 cd-rom aléatoire 2005, photographies Pierre Filliquet, computérisées par Servovalve, production : quatre 4.0, Pierre Filliquet, Servovalve.
ForĂŞt rhĂ©nane, vidĂ©o, 20′, 2007, photographies Pierre Filliquet, son Vincent Robert, production : Pierre Filliquet, Vincent Robert.

Bonus son : Musiques pour Prise de vue, Le plus simple appareil, production : Le plus simple appareil

Un livret 16 pages couleur

DVD 5 / toutes zones / PAL
Durée du DVD : 62 minutes
+ partie cd-rom aléatoire fonctionne sur Mac (Mac OSX) et PC (Windows XP)
Format image : 4:3
Format audio : version française
© 2005-2007 Pierre Filliquet
© 2007 Le plus simple appareil et Vincent Robert pour les musiques
© 2007 Servovalve pour la partie cd-rom
© 2007 Simon Laveuve pour le portrait de PF
© 2007 écart production pour l’édition
© Tous droits réservés

PRIX 12 euros

 

Pierre Filliquet est photographe mais aussi dessinateur et vidéaste, dans une approche du sujet à la fois documentaire et esthétique. Il est profondément engagé dans un travail de représentation du paysage, mais souvent envisagé sous l’angle de la vanité. La construction rigoureuse de l’image et la maîtrise de la lumière sont les moyens d’une interrogation métaphysique du temps et de la mémoire, de l’usure et de la ruine, de l’entropie et de la disparition.